Dépendances 101

La réduction des méfaits


La réduction des méfaits fait partie intégrante d’une approche axée sur la santé et le bien-être. Elle a pour but d’atténuer les méfaits auxquels s’exposent la personne qui fait usage d’une substance psychotrope et son entourage. Les mesures prises à cette fin ont pour but de sauver des vies et de réduire la souffrance sans obliger la personne à mettre fin à un comportement ou à une activité pouvant comporter des risques comme l’utilisation d’une substance psychotrope ou la prostitution. La réduction des méfaits met l’accent sur le droit à l’autodétermination et laisse à la personne le soin de définir ce qu’est le rétablissement et le mieux-être pour elle. L’abstinence, c’est-à-dire l’abandon complet de l’utilisation de la substance, est un point du spectre de réduction des méfaits. Les opinions sont partagées quant à la nécessité de mettre fin à l’utilisation d’une substance pour en éviter les méfaits.

La réduction des méfaits aide les fournisseurs de soins à porter moins de jugements à l’endroit de leurs clients qui continuent d’utiliser une substance psychotrope. De plus, elle contribue à atténuer les préjugés associés à ces comportements (Portico, 2018). Il ne faut pas oublier que l’utilisation d’une substance ne définit pas la personne et que celle-ci a droit à la dignité et à l’autonomie.